Miss Elliot – Tuto

img_7800

Salut tout le monde,

J’ai pris le temps ce matin de mettre au propre mes notes.

Le tuto du Miss Elliot est disponible en français : Pulll Miss Elliot

YEPA !

Je l’ai pas mal relu mais je suis sûr qu’il n’est pas encore parfait. Dons si quelque chose n’est pas clair n’hésitez pas à me contacter et dans tous les cas si je constate des erreurs ou autres je reviendrai le mettre à jour ici dans l’article en mettant une petite info de ce que j’ai modifié si c’est conséquent.

And, by the way, I will do the translation asap.

Bon week-end les petits loups.

 

Miss Elliot

a1ead244-498a-4808-8951-9b3ddae77ad1

Voici le dernier projet tombé de mes aiguilles (enfin presque, depuis déjà j’ai fini un châle…). Il s’agit d’un t-shirt de ma création. 


C’est assez marrant car initialement j’étais partie pour faire un gilet, puis rapidement un pull avec de la laine de chez patte de velours et finalement c’est devenu un t-shirt avec de la laine de chez treliz. Mais l’idée de base est restée. J’avais envie de créer un premier modèle tricoté de haut en bas, avec un joli raglan, une encolure assez large et en utilisant le point fantaisie que j’avais repéré sur le modèle cobbler de rowan (modèle disponible gratuitement, du moment qu’on s’inscrit sur le site de rowan).

J’avais craqué sur ce point ajouré, mais je n’aimais pas la forme très près du corps du modèle originale. Et puis sur mon échantillon je voyais bien qu’en finguering le point qui devait être légèrement ajouré et bien texturé était clairement très ajouré. Du coup je ne me voyais faire un modèle entièrement avec ce point. Et puis j’avais très envie de tricoter un pull raglan car je commence à prendre goût à cette construction de haut en bas mais je trouve rarement mon bonheur en ce qui concerne les encolures des pulls du coup je ne tricote que des gilets. En effet, tous les pulls ont une encolure relativement étroite et avec un col en côtes qui rajoute encore de la matière et de la chaleur près du cou. Perso cela ne correspond pas à ce qui me va et à ce que j’aime porter. Je n’aime pas me sentir étouffer dans un pull et ma préférence va au col bateau ou aux jolis décolletés.

J’avais aussi en tête mes achats des soldes chez Kookaï. Des pulls pas trop près du corps, un peu fluide, avec un style un peu sportif mais en même temps plutôt chic. D’où l’idée du point texturé sur les bras, pour faire ressortir le côté « sport » du raglan et aussi la petite ligne de point texturé au milieu du corps, pour la petite touche féminine. Toujours suggérer mais ne pas trop en dévoiler.

Voilà donc pour les grandes idées de ce pull/tshirt. J’ai fait mon petit croquis, fait un  échantillon et ai commencé à le tricoter en patte de velours. Rapidement cependant j’ai eu un doute sur la laine qui était vraiment magnifique mais trop fragile. En effet, le fil était du single merino/soie, du coup j’avais peur qu’il feutre un peu à force de le porter. J’ai préféré rapidement changer de laine ce qui m’a permis de revoir aussi la bande de point ajourée au centre qui était trop large sur le premier essai de pull. J’ai choisi une laine de mon stock en fil retordu et contenant de la soie. Malheureusement je n’avais que 2 écheveaux, soit 800m. J’ai demandé à treliz qu’elle m’en teigne un 3ème mais le bain était trop différent et j’ai donc préféré m’arrêter à un tshirt.

Au final je suis plutôt contente d’en être resté là. C’est sympa aussi en version t-shirt et vu le fil employé cela sera une super option pour le printemps et l’automne. J’ai aussi l’impression que c’est un t-shirt que je pourrais porter pour des occasions un peu plus chic que pour aller travailler contrairement à un pull, l’aspect du fil grâce à la soie lui donne vraiment un rendu très délicat et féminin. Et puis cela me laisse aussi toujours la possibilité d’en faire une 2ème version à manche longue.

Seul petit bémol, pensant faire des manches longues et un peu large, j’avais un peu trop de mailles avant d’attaquer les manches. J’ai donc un peu trop d’aisance à mon goût au niveau des bras et de l’emmanchure. Mais avec un blocage au top j’ai pu rectifier légèrement ceci et maintenant je suis très satisfaite de ce modèle.

Je pense qu’il mérite vraiment d’être tricoté avec un fil contenant de la soie pour avoir ce rendu souple et fluide. C’était vraiment une belle expérience que de me lancer de cette réalisation. Finalement ce n’est pas si difficile de créer un modèle avec un raglan. Je ne me vois pas cependant le faire en plusieurs taille car je n’ai pas envie de mettre à disposition quelque chose que je n’aurai pas pu tester.

Du coup le tuto sera publié tout prochainement sur le blog, en taille unique M/L. Je vais également tenter de le traduire en anglais ce qui me fera un super exercice pour me familiariser avec les termes techniques et abréviation dans la langue de Shakespeare.

En parlant littérature, justement. Le petit nom de ce t-shirt est Miss Elliot. Je suis une grande lectrice de Jane Austen et Miss Anne Elliot est l’héroïne de mon roman préféré : Persuasion. C’est un roman que j’adore tout particulièrement car il montre qu’en amour la deuxième chance existe et qu’en écoutant son cœur plutôt que sa rancune ou l’avis de ces proches et parents on peut trouver le bonheur. Oui, c’est fleur bleu à souhait, je sais. C’est ce qui me plait aussi chez Jane Austen, toutes les histoires d’amour finissent bien. Des drames, des rebondissements, des doutes mais à la fin on peut fermer le livre et les imaginer heureux à jamais.

#KALParisienne2016

Bonjour à tous,

Il y a quelques semaines je lançais l’idée de ce KAL sur instagram et également dans un épisode de mon podcast. J’ai acheté en début d’année le superbe livre d’Alice Hammer et j’ai reçu pour mon anni la laine pour tricoter le sublime modèle Parisienne. Si cela vous dit, pour acheter la laine ou en savoir plus sur la filature, c’est par ici

Seulement vu que mon anni c’était mi-mars, cela ne me semblait pas de saison de tricoter ce modèle dans cette laine magnifique mais qui semble assez chaude. Du coup, j’en ai tricoté une version en coton que je vous ai présenté sur le blog fin mars il me semble.

J’ai beaucoup aimé la construction de ce modèle qui est vraiment original et différent de ce que l’on tricote d’habitude, en particulier au niveau des manches. Je craque littéralement sur ce modèle très chic et qui twiste bien la marinière. Au final le rendu reste classique et marin tout en étant vraiment féminin. 

Bref. J’ai très envie de tricoter tout prochainement ce modèle avec la jolie laine conseillée par Alice Hammer. Du coup, je vous propose de me rejoindre pour le tricoter ensemble dans le cadre d’un KAL.

Dans ma tête je me suis fait déjà une petite idée de quand est-ce que je voudrais mettre ce modèle, et il est clair que j’aimerais le porter au salon création et savoir-faire en novembre à Paris. Bon, pour le moment c’est vraiment un truc seulement dans ma tête car je n’ai pas pris de billet de TGV ou autre. Mais c’est l’idée qui me plait : tricoter une marinière « Parisienne » pour la porter en week-end à Paris.

Voici donc les règles du KAL :

  • 1 seul modèle à choix. Pour info il est disponible soit dans le livre papier, soit sur la boutique d’Alice Hammer en format électronique (également accessible via ravelry).
  • on le commence au plus tôt le 1er septembre et il devrait être fini d’ici au salon créations et savoir-faire qui a lieu du 16 au 20 novembre.
  • je vais prochainement créer un sujet de discussion dans le groupe ravelry d’Alice Hammer où vous pourrez vous inscrire. Vous pouvez également vous inscrire via mon blog (en commentaire) ou mon instagram (en commentaire ou message privé).

A gagner (tirage au sort):

  • J’offre 1 patron Alice Hammer à 1 personne qui se sera inscrit au KAL
  • J’offre 1 patron Alice Hammer  à 1 personne qui aura fini le pull dans les délais du KAL. Comme ça double chance de gain si le pull est terminé dans les temps. Yepa! 
  • Et j’offre un joli écheveau de mon stock (lafeefil, treliz, malabrigo,etc. à définir encore) à 1 personne qui aura posté sur instagram ou qui m’aura envoyé par mail ou sur ravelry (ou tout autre moyen de communication…) une photo d’elle au salon en novembre avec son pull. A défaut une photo montage de vous dans Paris ou d’un faux Paris (avec baguette sous le bras, beret, tour Eiffel en carton, bref vous voyez l’idée) ça le fait aussi très bien. 

Alors, qui est avec moi? 
 

Close to you

img_6919

Et voilà encore un projet rudement mené !


J’ai vu ce modèle sur le fil instagram de Treliz vendredi dernier. Du coup j’ai mis de côté mon projet actuel et je me suis lancée dans ce petit projet pour le week-end.

Il s’agit du  Close to you de Justyna Lorkowska ( Lete’s Knits) dont j’ai déjà tricoté il y a peu le gilet Cloud Bay. C’est un châle, majoritairement en point mousse, qui se tricote avec « ce que l’on a sous la main ». On peut le faire avec un écheveau de 365m ou plus car le modèle est complètement adaptable. Il s’agit de tricoter une série de 12 rangs, donc on a qu’à rajouter une série selon la quantité de laine qu’il nous reste. En plus le tuto indique bien quel pourcentage on doit encore avoir avant de se lancer dans la dernière répétition, ça c’était vraiment une donnée très utile qui m’a permis de m’arrêter au bon moment et éviter de détricoter plusieurs rangs car on se rend compte qu’on va pas avoir assez de laine.

Le modèle est vraiment très facile, après la 1ère série de rangs on a déjà mémorisé le schéma et ensuite cela devient vraiment un tricot détente, idéal dans les transports ou si on regarde un truc un peu compliqué à la TV en version original sous titré, comme c’est souvent mon cas.

Je suis très fan en plus du rabattage en picots que propose le modèle car je n’avais jamais fait ceci. Cela donne une finition très propre et cela rajoute un petit touche d’élégance au modèle.

En plus, le tuto est gratuit. Franchement que demander de plus ? C’est vraiment le tuto que je conseillerai à toute débutante qui a envie de tricoter un petit châle. Beaucoup plus facile et rapide à tricoter qu’un french cancan, cela me semble vraiment être un chouette projet aussi pour tricoter plein de châle à assortir avec sa garde de robe.

Concernant la laine, il s agit d un écheveau de single merino de Riverside, coloris « fog » acheté au printemps du DIY.  La couleur est génial, complètement coordonné à ma garde robe habituelle. 

J’ai un super joli fil gradient en plus que j’avais acheté il y a déjà plusieurs mois. Un écheveau un peu solitaire dont je ne savais pas forcément quoi faire… du coup à mon avis cela va devenir mon projet pour la pause de midi des prochaines semaines.

Et vous, le modèle vous plait ? vous l’avez déjà tricoté ou il est sur votre « to knit list » ?

 

 

Caramel Cardigan

Salut tout le monde,

me revoilà déjà avec un projet terminé. J’avais commencé un pull après avoir terminé mon gilet Cloud Bay et puis j’avoue que le projet me plaisait moyen bof bof à tricoter (une rivière de jersey avec un fil super fin dont je n’arrête pas de perdre des mailles)… Vu que j’allais à Lyon pour 2 jours et donc que j’avais 8h de train de prévu, j’avais envie d’un projet plus motivant. Du coup, comme d’hab, j’ai cherché sur ravelry un projet pour utiliser mon stock.

Il s’agit du Caramel Cardigan d’Isabell Kraemmer (encore elle, décidément). Le tuto est gratuit et en français. Que demander de plus ?

J’avais en stock de la merino superwash de la fée fil, acheté lors d’une vente en ligne. J’avais vraiment eu pas mal de chance car je m’étais connectée pour le vente à 21h30 au lieu de 21h et j’avais donc un choix un peu plus réduit. Il n’y avait plus un coloris avec la possibilité de commander 3 écheveaux (quantité suffisante pour faire un pull ou gilet), du coup j’avais du me rabattre sur un combo bleu foncé/bleu clair-gris en espérant pouvoir en faire quelque chose. Ce qui est maintenant chose faite et vraiment je suis très contente d’être arrivée en retard à la vente.

Normalement pour ce projet on doit utiliser de la laine DK, tricotée en 4. Mais je me suis dit que ce serait gérable de le faire en fingering et tricotée en 3.75. Au final cela donne un tombé beaucoup plus souple et c’est beaucoup plus proche d’un gilet que d’une veste, ce qui correspond mieux à ce que j’aime porter.

En plus de la taille d’aiguilles, j’ai fait 2-3 changements par rapport au tuto. J’ai fait comme toujours des manches raccourcies, j’ai également revu la taille des bandes bleu foncé (8rangs au lieu de 6rangs) car je n’avais pas tout à fait la quantité suffisante du bleu clair-gris.

Le tuto étant gratuit je trouve qu’il manque quelques informations, notamment en ce qui concerne les dimensions que l’on doit obtenir ou le nombre de rangs à tricoter et également il n’est pas expliqué comment faires les augmentations pour le raglan. Néanmoins je ne suis plus une novice en ce qui concerne les gilets tricoté en « top down ». C’est je crois mon 4ème projet de gilet avec cette méthode et le 2ème d’Isabell Kraemer, du coup j’ai pu m’aider de ces autres tutos.


Ce gilet « blanket » est vraiment très sympa et c’est un modèle que je recommande car c’est vraiment le style de gilet confortable et doudou. Finalement c’est comme une grande étoffe rectangulaire avec des manches, donc on peut se lover dedant. J’adore. Après c’est sûr que c’est pas la coupe la plus féminine car cela masque les formes, mais cela a malgré tout beaucoup de style grâce à ses rayures.

J’ai tricoté ce gilet en moins de 6 jours. Je sais, c’est un peu effrayant comme rythme. Du reste cela devient un problème de tricoter si rapidement car je me rends compte que je peux faire 4 projets par mois. Donc cela veut dire 48 projets par an (et le budget qui va avec…hum hum hum)… autant dire beaucoup trop pour ma seule garde robe. J’ai donc lancé auprès de mes bonnes copines une campagne « Rachel knits for you ». Ainsi vous allez voir par ici chaque mois jusqu’à la fin de l’année je pense un projet tricoté pour mes copines. Je leur ai laissé le choix dans un vaste proposition de gilets, pulls et châles. Ce sera l’occasion de tricoter à nouveau certains modèles que j’aime d’amour et aussi d’en faire des nouveaux que je n’aurai pas forcément tricoté pour moi.

Mon prochain projet (enfin, sauf si je me motive à terminer le pull avant…. mais c’est pas gagné) sera également destiné à être offert. Me réjouis de vous le présenter car je vais enfin tricoter en entier un tuto de Fernand Tricote. Yepa !

 

 

 

Cloud bay

img_6712

Encore un projet choisi grâce à l’aide précieuse de ravelry et de ses filtres. Il s’agit du gilet Cloud Bay de Justyna Lorkowska. Cette créatrice est connue surtout pour ses châles il me semble ( Masgot, Aisling, Danzih, etc.). C’est je crois le premier modèle que je tricote de cette créatrice.


(Photo avant blocage) 


(Photo après blocage)

J’ai beaucoup aimé le patron de ce modèle qui était très clair et complet. Les méthodes utilisées étaient toutes bien expliquées dans le modèle et cela m’a permis d’augmenter mon niveau de tricot. J’ai appris à faire un i-cord et également j’ai appris une méthode vraiment très utile pour faire des poches.

Par rapport au modèle original, j’ai modifié quelque peu le col. Je voulais une ligne plus simple et épurée que le modèle qui proposait quelque chose de très original mais qui ne me semble pas correspondre à mon style. J’ai aussi comme à chaque fois revu la longueur des manches.

J’ai tricoté la taille L mais en aiguille 3.75 au lieu de 4 du coup c’est finalement entre la taille M et L, après blocage. Je n’ai pas utilisé autant de laine que prévu – je dirai que j’ai utilisé 1000m de gris et un petit reste pour les poches. ça m’arrange bien car le modèle prévoyait 1200m et je n’avais que 1100m de gris.

Quelques infos sur la laine. Il s’agit de merino single et Treliz et le colori se nomme « Mines of Moria ». Grop coup de cœur pour ce gris très nuancé mais complètement dépourvu de couleur. C’est juste du gris plus ou moins blanc ou plus ou moins noir. Je tricote souvent du gris et j’avoue que celui là m’a particulièrement plu. Il est peut-être un peu trop sombre par rapport à ce que j’aime d’habitude mais je ne regrette pas ce choix.

Pour les poches j’avais un reste de mon downtown line. Du coup j’étais contente d’avoir une touche très colorée et fantaisie pour contre balancé ce gris.


J’ai beaucoup aimé tricoté ce modèle et je me suis surprise à le tricoter en 8 jours. J’avais pas mal de congé mais aussi pas mal d’autres activités hors tricot. Juillet pour ça c’est mon mois préféré. Mon mari est très dispo, y’a toujours un truc sympa à voir au ciné (en gros pour cet été : independance day, insaisissables 2, star trek, jason bourne, suicide squad) et en juillet y’a le festival de musique sympa auquel je vais chaque année avec ma meilleure copine.  En plus vu que c’est une période plus calme au job je bosse généralement à 60%. Du coup même si je fais beaucoup plus d’activités j’ai quasi le même temps à consacrer au tricot. Yepa les copains !

Sinon, apès une année de blog, je me dis que ce serait temps d’investir un minimum pour le rendre un peu plus joli et aussi pour améliorer la qualité des photos ( faites seule avec mon iPhone…). Des idées ou avis sur la questions ? D’avance merci.

 

 

Violetta Sweater

img_6450

Et voici le 2ème projet tombé de mes aiguilles en juillet. J’avoue, j’en suis pas super contente… mais bon, voilà, c’est fait.

Il s’agit du pull Violetta, découvert sur ravelry comme souvent. Je l’ai tricoté avec de la drops cotton merino. Quelques mots sur le fil pour commencer. C’est la première fois que j’utilise ce fil, 50% coton, 50% mérino. C’est de la DK, ce qui n’est clairement pas ce que je préfère. J’aime la fingering /lace pour son côté léger et souple ou sinon j’adore la worsted on la aran car les projets montent très vite et permettent de jolis motifs. Par contre la DK, pour moi, c’est une sorte de compromis. Tricoter en 4.5 j’aime pas trop. Soit du 3.5-3.75 soit du 6-7, mais entre deux je sais pas trop… bref. Il n’empêche que ce fil est très chouette. Le rendu est beaucoup mieux qu’avec du 100% cotton (car on voit trop les défauts sur du 100% cotton) et on a la douceur du merino en prime. Donc c’est un bon fil que je conseille très volontiers. En plus vu qu’il est composé de plusieurs brins, la couleur est comme « chinée », ce qui est vraiment très joli.

Ce pull donc… J’avoue avoir craqué sur les photo sur ravelry, mais je voyais déjà que quelque chose ne jouerai pas trop avec le col. Le pull est très large et avec un raglan et donc c’est pas évident d’avoir au final une jolie encolure qui tiennent bien sur les épaules.

J’ai ensuite pris connaissance des explications payantes et j’avoue avoir été un peu déçu. Bon faut dire qu’après avoir tricoté ces derniers temps des modèles avec des patrons très détaillé, là ça m’a fait un choc. Très peu d’info sur le patron, et aucune info sur les mesures qu’on est censé avoir pour notre pull. Du coup pas facile d’estimer si on est dans le tir ou non. Mon échantillon était correct en 4 au lieu de 4.5. Donc j’ai fait confiance au patron par la suite. J’ai fait 1 ou 2 motifs au niveau de la construction :  je l’ai tricoté en rond  (en prenant soin de diminuer de 4 mailles du coup le corps) et j’ai modifié le dos en le faisant en 1 un seul morceau et en faisant donc une fausse boutonnière.


Pour le raglan j’ai suivi à la lettre les diminutions pour le corps et les épaules, et j’ai préféré travaillé le col en rang raccourci plutôt qu’en faisant des diminutions. Et une fois le bon nombre de mailles atteint j’ai fait une finition en point mousse et essayer mon pull. Et là, pa-ta-tra. L’encolure était vraiment très large et ne tenait pas du tout aux épaules. Du coup j’ai défait la partie en point mousse et j’ai fait des diminutions supplémentaires pour le raglan chaque rang sur 6 rangs. Le col est maintenant un peu trop large, mais cela reste plutôt sympa.


Problème : je n’ai pas défait les rangs raccourcis du col et vu que j’ai ensuite repris toutes les mailles pour faire quelques rangs de diminution supplémentaire au niveau du raglan, cela reste un peu visible et c’est pas hyper joli.

Dans un monde idéal où je serais une gentille fille bien, je reprendrais mon ouvrage et je détricoterais plusieurs rangs jusqu’à avant les rangs raccourcis. Sauf que cela veut dire une journée entière de travail. Le pull me semble portable malgré cette erreur… du coup je me laisse encore le temps de voir si c’est nécessaire ou pas de redéfaire tout ça. A mon avis je finirai par le faire, mais là… plus trop envie d’y toucher.

Je ne sais donc pas trop quoi penser de ce tuto. Le modèle est chouette, le rendu est sympa, mais cela reste un peu trop approximatif. Je pense que cela m’aurait totalement convenu il y a 1 an ou 2, mais maintenant quand je tricote je cherche à avoir un travail parfait et avec une coupe de qualité. C’est surement aussi pour ça que ces derniers temps je n’invente plus trop de modèles mais reproduis des choses existantes. J’aime avoir une coupe nette et un rendu au moins similaire à ce que je pourrais trouver dans le commerce. Et quand on conçoit un modèle soi même sans trop faire de calcul (comme c’était mon cas jusqu’à préent), c’est difficile d’arriver à ce niveau d’exigence.

Bon je dis ça mais, malgré tout, l’un de mes prochains projets sera un modèle 100% homemade et en DK ! Je vais tenter de me tricoter une veste en jeans, avec le nouveau fil jeans de wool and the gang. J’ai envie d’une veste un peu blouson, avec pourquoi pas plusieurs nuances de jeans et une grosse broderie au dos. Un truc très mode et pas facile à porter… bon, je fini mon cloud bay et ensuite je planche là dessus…

 

 

Xanti

img_6371

Voilà un modèle choisi un peu au hasard… mais donc le résultat est vraiment bien sympa. J’espère qu’en vous le faisant découvrir je vais vous donner envie de le tricoter également.


J’avais acheté au printemps du DIY 3 écheveaux de la fée fil, qualité merino superwash et coloris Betty Boooop. J’avais eu beaucoup de mal à me décider sur un coloris, mais j’avais envie de faire un pull avec les merveilles de la fée fil. Du coup j’ai choisi ce rose bien tacheté de noir, d’autres nuances de rose, même d’un peu d’orange. De nouveau je ne sais pas pourquoi j’avais choisi encore du rose alors que j’en porte si peu… bref. Du coup j’avais 1200m d’une merveille se tricotant en 3.5 max. Ce qui pour moi est suffisant pour faire un pull puisque je ne porte pas de manches longues.

J’ai donc cherché sur ravelry un tuto en français qui rentrait dans les caractéristiques de ma laine. C’est ainsi que je suis tombée sur le modèle Xanti. Je vous avoue, je n’avais jamais vu ce modèle et je ne connaissais pas non plus la créatrice. C’est là où ravelry est vraiment génial, on peut vraiment trouver des modèles qu’on aurait jamais imaginé tricoté car jamais vu sur IG ou autre.


J’ai craqué sur ce modèle pour sa torsade en X et aussi la petite ligne de point ajouré en haut du pull. Je ne savais pas faire des torsades qui se déplacent sur le pull, mais en fait c’est super simple et je pense que c’est une technique que je vais reprendre à l’occasion. Je ne suis pas super fan du col ( j’aime les pull décolleté ou alors une belle encolure bateau, mais là c’est un bête col rond), mais je ne voyais pas forcément comment l’adapter.

La coupe de ce pull est vraiment très féminine car le X est en plus appuyé par un jeu de diminution puis d’augmentation pour bien marquer la taille. En plus, vu qu’on le tricote de haut en bas on peut facilement l’essayer pour d’assurer que la partie la plus étroite du X tombe bien au niveau de notre taille. J’avais un peu peur de manquer de laine car j’étais juste niveau métrage mais en fait il m’en reste vraiment pas mal.

J’avoue que je n’étais pas super satisfaite de la qualité de la laine quand je la tricotais, mais tout c’est arrangé après blocage. Cette laine mérite son petit bain et au blocage j’ai pu lui faire gagner un peu de souplesse et également quelques centimètre en longueur. Et le bas du pull avant blocage était franchement trop large et les jetés étaient tout « tassés », mais après blocage là aussi tout est rentré dans l’ordre.

Je pense peut-être m’en tricoter un second pour cette hiver, mais dans une matière un peu plus douce et chaude et dans un couleur beaucoup plus passepartout.

Il me tarde qu’il fasse un peu plus frais ( ils annoncent 17 degrés ce mercredi, youpy!) pour pouvoir le porter. Je ne sais pas non plus si c’est nécessaire de mettre un top dessous car il y a pas mal de « troutrous » ou si cela reste discret, on verra.

 

Imogen Spring et Free Spirit

img_6191

Les vacances sont maintenant déjà terminées et c’est donc le retour au job. Etonnement cela veut dire encore plus de tricot. En effet, en vacances j’en profite pour lire quelques livres et faire des balades (entendez par là allez acheter une baguette au marché le matin, boire un apéro à 11h, manger une glace en milieu d’après-midi et marcher jusqu’au resto le soir). Du coup le tricot passe clairement au second plan (contrairement à la gastronomie…). 

Ainsi en 2 semaines entières de congé je n’ai tricoté qu’un pull et un châle.

Imogen spring :


Le Imogen Spring était sur ma to do list imaginaire depuis plusieurs mois déjà. J’aime beaucoup les pulls avec de la dentelle et celui là me faisait de l’œil. Et puis je suis dans une période où j’essaie de vider un peu les stocks (le but étant de racheter tout plein de laines à la rentrée, mais pas avant), du coup c’était une projet « vidage de stock » compatible (malabrigo lace et malabrigo silkalpaca). 

Le pull monte plus vite que je l’aurais pensé ( c’est tricoté en 3,5) en revanche la dentelle de ce modèle n’a jamais été totalement intuitive pour moi. Mais du coup il s’agit d’avoir la grille à portée de main et tout le reste roule parfaitement. Le modèle se tricote de bas en haut en une seule pièce avec uniquement une couture au niveau des aisselles. Donc un projet idéal si on aime pas faire de couture. En revanche, je n’aime pas trop le magic loop et je n’ai pas de mini aiguilles 3,5 du coup j’ai tricoté les manches à plat et donc il y avait tout de même une couture pour les bras.

Free Spirit :


Il s’agit là d’un châle de NCL_Knits. Oui. Encore. J’ai craqué sur ce modèle de sa collection « junkie shawls ». Je n’étais pas convaincu par mon choix de laines (peur que ma laine soit trop fine pour être tricotée en 4 et pas envie de la tricoter en 3.5 ou 3.75), mais finalement ça le fait plutôt bien. Il s’agit d’un fil fingering de la féé fil, l’un en mérino et soie, l’autre en mérino et nylon.


Le modèle est ultra simple (du point mousse, quelques jetés et augmentations et des rangs raccourcis) et les sections se suivent sans qu’on ait à relire le tuto car c’est vraiment intuitif. En revanche, comme dirait Woody Allen : « l’éternité c’est long, surtout sur la fin ». Sérieux, quand on a plus de 180mailles à tricoter en point mousse c’est vraiment long et répétitif. Mais le rendu en vaut la peine.

Au final j’ai l’impression d’avoir plus tricoté un poncho qu’un châle. Quand je le porte je fais ma meilleur imitation de Clint Eastwood  dans « le bon, la brut et le truand » ( je ferme un peu les yeux et fais semblant de fumer ou de chiquer) et je me sens comme un cowboy. Yi-ha !