Qui suis-je ?

image

En suisse, là d’où je viens et où je vis, sur la radio public, RTS 1ere, il y a une chronique que j’adore. ça s’appelle MP3. Le principe : une personalité publique nous parle des chansons qui ont marqué sa vie. J’adore découvrir leur goûts musicaux qui quelques fois semblent ne pas leur ressembler. Et puis les chansons qu’on aime, bien souvent on ne les choisit pas et elles nous font l’effet de la fameuse madeleine de Proust. Me voici donc révélée à vous en quelques chansons. Et j’espère qu’au fil de mes posts et de mes projets tricots j’arriverai entre les lignes à vous dévoiler un peu plus de ma personne. Bonne lecture les amis, n’hésitez pas à laisser des commentaires et, surtout, MERCI d’être là.

Tu ne me dois rien – Stefan Eicher C’est la chanson de mes désillusions de pré-ado, mais c’est surtout une devise qu’on a tenté de m’inculquer et qui me plait. Ne rien attendre des autres. Ne rien espérer. Ne pas croire qu’il y aura un rendu pour un prêter. Mais espérer, que celui qu’on aide, qu’on aime, qu’on supporte en fera de même pour quelqu’un.  Ainsi on évite les déceptions et on est d’autant plus heureux et reconnaissant de ce que l’on nous donne.

J’adore – Philippe Katerine C’est rattaché à des souvenirs de festivals avec une très grande amie. J’aime le personnage de Philippe Katerine et j’aime sincèrement sa musique, qui me fait rire et me permet quelques fois de me défouler dans ma voiture sur le trajet retour du job. J’aime cette humour de la répétition et de la bétise. Côté humour je crois être réceptive à tout. J’espère que cela sera ainsi encore longtemps.

Dingue – Emmanuelle Seigner J’ai envie de croire que j’ai mon petit grain de folie, que je suis une fille « fancy », que je peux être complètement spontanée et irréfléchie. Quand j’entends cette chanson si cinématographique je me sens forte, puissante et sure de moi. En vrai faut pas se leurer je suis comme beaucoup d’autres filles, j’ai peu de certitudes et il me semble que j’en ai même de moins en moins. Mes avis sont de moins en moins tranchés aussi. Je n’ai pas changé depuis mes 15ans et mes prises de positions bouillonantes mais tout est un peu plus tiède. Pas l’impression d’être sage mais juste de vouloir prendre moins de place.  Alors l’espace de 2 minutes j’aime à croire que je peux moi aussi être dingue.

Faites l’exercice vous aussi, c’est un petit test assez sympa et cela peut faire revenir plein de souvenirs oubliés mais précieux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s