Mes châles d’avril

En avril j’ai tricoté pas mal de châles. Je commence à avoir un peu de « bouteille » dans ce domaine et j’avais envie de vous les présenter un tout petit peu plus en détails et vous donner quelques infos/avis sur ces châles et les choix de laine.

Tout d’abord je dois vous dire que malgré mes 5 ans de tricot, je reste une débutante ou en tout cas assez inculte dans certains domaines. Durant plusieurs années le tricot c’est limité pour moi à phildar et woolandthegang, du coup les notions de type de laine (fingering, lace, etc.) je connaissais pas. Et quand on veut se lancer dans la confection de châle, c’est un point important. Le catégorie de la laine compte tout autant que la taille d’aiguilles avec laquelle il doit se tricoter. Pour ceci je vous renvoie au super article de alestudiantine qui est très complet il me semble.

Du coup petit conseil les amis, pour ce type de projet il vaut mieux commencer par choisir le modèle qui nous plait puis acheter la laine qui convient. D’autant que souvent on est surpris par les quantités nécessaires.

Mon halligarth. Je ne vais pas vous en parler plus en détail, mais vraiment c’est un magnifique châle que je conseille. Je n’avais pour le coup pas choisi tout à fait la bonne laine, l’effet dentelle est moins prononcé qu’escompté. Le seul problème que je vois avec ce châle c’est qu’il est tellement énorme que c’est compliqué de le porter autour du coup (comme un « bandana »).

Mon aranami 2ème du nom. Pour celui ci j’ai choisi un coton bio qui se tricote en 3.5. Le coton fait vraiment ressortir tous les petits défauts mais également les écailles. J’ai également remarqué que, comme souvent, j’avais bidouillé le patron et pas repris les mailles comme indiqué. C’est mon grand défaut, je suis une autodidacte à tendance fainéante. Du coup si je trouve une bidouille qui marche je pars du principe que « ça le fait » et je ne cherche pas à comprendre si c’est correct ou non. En plus je suis gauchère donc j’ai tendance à avoir pas mal de difficulté quand je regarde des vidéos de technique ( notamment le crochet vu que je crochète « à l’envers »).

Bon au final ce aranami est vraiment très chouette. Il a été plus rapide à faire que le premier il me semble. Et je suis contente de mes coutures ainsi que des rangs raccourcis. Il est de plus extrêmement long ( plus de 2 mètres !) et plus couvrant que le premier. Je l’adore ! et comme ça cela me permet d' »économiser » mon autre aranami que je garde pour des occasions un peu spéciales..

J’ai ensuite tricoté le downtown line avec de la merino sock de treliz. Le modèle est juste génial. Le jeu des rangs raccourcis lui donne une forme très originale que j’adore (même si mon mari trouve que cela ressemble à une « bavette »…). L’association de couleur était sans doute très odacieuse, en tout cas pour moi, mais le rendu est vraiment très cool. Je n’ai eu que des compliments, même venant de personnes qui préfèrent généralement les choses pour sobre. Le petit truc en plus de ce châle c’est qu’il sent divinement bon. Les laines de treliz ont une odeur d’huile essentielle que je n’arrive pas à reconnaître mais qu’on ne veut plus quitter. Du coup, je l’avoue, je ne l’ai pas encore bloqué et je n’ai pas envie de le laver temps que j’arrive à conserver un peu de cette odeur.

Là le choix de laine pour ce modèle n’était pas totalement judicieux. J’aurai du le tricoter en 4, mais je n’avais peur de ne pas avoir assez de laine, du coup il est peut-être un peu trop épais, mais cela ne me déplaît pas.

J’ai ensuite tricoté le brushwood de @NCL_Knits. J’avais acheté une laine pour ce modèle, mais après quelques rangs (enfin, un peu plus que ça…) je me suis rendu compte que le rendu final serait trop épais et ne rendrai pas justice à ce joli point de dentelle très délicat. Et puis en fait je trouvais le modèle aussi très classique et donc pas totalement raccord avec mon style.

Mon style justement a été défini il y a plusieurs semaines par ma copine Sandra de polletmera. Figurez-vous que j’ai un style « artiste » (bon avec une petite tendance « city chic » mais ça c’est surement du à mon job de petite souris grise – comprendre « la taille qui travaille à la comptabilité »). Du coup ce que j’aime c’est avoir un style unique et me démarquer. D’où probablement la raison numéro 1 qui m’a poussé à tricoter mes propres vêtements.

J’ai donc puisé dans mon stock de laine pour twister ce modèle. Il est donc réalisé en lace de chez malabrigo et j’ai revu la taille des aiguilles de 4 à 3.5 pour un meilleur rendu. Au final il est forcément plus petit que le modèle original, mais pour le porter autour du cou c’est parfait. Le combi qui peut sembler de mauvais goût est totalement inspiré d’un look marc jacob d’il y a plusieurs années (manteau vert, robe rose) et le fait de le savoir me rempli de choix et de courage quand je le porte. Le point de dentelle est assez vite mémorisé et sont rendu féminin mais pas trop classique non plus. Vraiment un modèle que je conseille.

 Et le petit dernier du mois a été bloqué ce matin. Il s’agit du châle Irène de bysimone. Les laines viennent aussi de chez bysimone et le choix des coloris m’a même été proposé par ses soins. Trop cool, non ?

J’avoue que c’est pas mon modèle préféré à tricoter, mais c’est plus lié au fait qu’il ne correspond probablement plus à mon niveau de tricot. Il n’empêche que je ne suis pas sûr de le conseiller à une super débutante car pour bloquer la sublime bordure avec plus de 300 picots… y’a du boulot. J’ai complètement craqué pour la qualité de sa laine en mohair et soie, la douceur est incroyable et la couleur est très lumineuse. L’association du bleu myrtille et du gris argile est wouaaou ! Pour la petite histoire, j’ai gagné ce tuto via un concours qu’elle a organisé sur instagram. Notre passion commune pour Thomas Fersen m’a permis de découvrir son travail et j’en suis très heureuse.

Bon, après ce marathon de châles ( et 2 gilets également en avril) je commence gentiment à avoir pigé le truc ( forme triangle ou demi-lune, rang raccourci, avec ou sans bordure) et me réjouis d’en apprendre encore plus pour pouvoir, qui sait?, bientôt créer mon propre modèle.

Publicités

3 réflexions sur “Mes châles d’avril

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s